Développement du secteur Archives - ISO-BEA

Financement maximal

Le BEA ne recommande pas de montants pour ce programme. Les demandes de financement doivent correspondre à la portée du projet et à l’impact attendu. Les groupes ou collectifs ad hoc des Premières Nations, Inuits ou Métis peuvent demander un maximum de 100 000 $.

Aperçu du programme

Le programme de développement du secteur est conçu pour soutenir un large éventail d’initiatives et de projets visant à renforcer et à développer le secteur de l’écran autochtone.

Les ateliers, les laboratoires, les incubateurs, les projets de recherche, les programmes communautaires et le financement des organismes dont le mandat est de développer le secteur de l’écran autochtone devraient envisager de présenter une demande dans le cadre de ce programme.

Le BEA est entré en partenariat avec des établissements d’enseignement, des programmes jeunesse à but non lucratif, des sociétés de production détenues par des Autochtones, des diffuseurs, des festivals de cinéma, des centres d’art et d’autres organismes afin de soutenir leurs activités et leur mission. Ce financement peut être utilisé pour renforcer les capacités d’un organisme ou pour soutenir la mise en œuvre d’un programme, d’un atelier, d’une conférence ou d’un laboratoire.

Le programme de développement du secteur vise à soutenir le développement de l’ensemble du parcours professionnel des créateurs et des projets, qu’ils soient émergents ou établis.

Résumé du programme

Qui peut présenter une demande

Financement des ateliers, des laboratoires, des incubateurs, des projets de recherche, des programmes communautaires et des organismes dont le mandat est de développer le secteur de l’écran autochtone.

Description

Conçu pour soutenir un large éventail d’initiatives et de projets visant à renforcer et à développer le secteur de l’écran autochtone.

Dates à retenir

Date d'ouverture

Date de clôture

Une base continue ou jusqu’au .

Montants des contributions

Le BEA ne recommande pas de montants pour ce programme. Les demandes de financement doivent correspondre à la portée du projet et à l’impact attendu.

Les demandeurs qui proposent une nouvelle initiative ou un nouveau programme pilote sont encouragés à s’assurer que leur budget correspond à la portée et à l’impact de leur projet. Une expérience démontrée fait partie des critères d’évaluation principaux, et les nouvelles initiatives doivent s’assurer que leur justification et leur soutien externe sont clairement articulés dans la demande.

Groupes ou collectifs ad hoc des Premières Nations, Inuits ou Métis
100 000 $.

  • Les projets qui reçoivent 250 000 $ et plus seront soumis à une retenue de 3 % du financement total, en attendant l’achèvement du projet et la présentation d’un rapport de coûts actualisé et d’un calendrier des recettes et des dépenses du projet;
  • Un maximum de 10 % du budget total peut être alloué aux honoraires des producteurs;
  • Les dépenses en capital doivent représenter un maximum de 15 % du financement total demandé (le cas échéant), et une bonne justification doit être fournie avec un plan de gestion à long terme ;
  • Les demandeurs peuvent recevoir moins que le montant demandé, selon l’approbation du BEA.

Critères généraux et admissibilité

Avant de présenter une demande de subvention au BEA, tous les demandeurs doivent confirmer que les Modalités générales de financement du BEA ont été lues.

Identité autochtone et propriété du projet

Le financement du BEA, dans son objet et dans son esprit, vise à aider des projets autochtones de récits et pour l’écran contrôlés par des Autochtones qui exercent le droit de décision et le contrôle créatif.

Dans le cadre des programmes du BEA, « Autochtones » désigne des membres inscrits et non inscrits des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada.

Veuillez consulter le rapport Bâtir la confiance et la responsabilisation : Rapport sur l’admissibilité dans le secteur de la production de contenu autochtone sur écran qui guide le BEA sur tout ce qui touche à l’identité autochtone, à la relationalité et à l’accès aux programmes de financement. Nous encourageons également les demandeurs à consulter le document de travail du BEA sur l’identité : Politiques et processus d’admissibilité du BEA à l’égard de l’identité autochtone.

Demandeurs du programme de financement BEA :

  • Doit posséder, contrôler ou avoir pris une option sur 100 % des droits d’auteur du projet;
  • Ne doivent pas recevoir de financement d’autres programmes du BEA pour les mêmes activités de projet ou la même initiative. Par exemple, le financement des stagiaires ne peut pas être inclus dans une autre demande aux programmes de financement du BEA;
  • Doivent être en mesure d’effectuer un dépôt direct au nom du demandeur;
  • Doit démontrer que les créateurs/chefs de projet/gestionnaires/membres du conseil d’administration autochtones ont le pouvoir décisionnel final;
  • Les demandeurs dont le projet prévoit l’embauche, la sélection ou la participation d’employés, de stagiaires, de mentorés ou d’autres membres des Premières Nations, des Inuits des Métis doivent respecter les Politiques et processus d’admissibilité du BEA à l’égard de l’identité autochtone;
  • Ne doivent pas être en état de faillite au sens de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (Canada);
  • Doivent être en règle avec le BEA, sans rapports finaux en suspens, défauts ou plaintes ou enquêtes en cours.

Demandeur éligible

Les sociétés

  • Contrôlée par des Autochtones : détenue à au moins 51 % par une ou des personnes qui sont des Premières Nations, des Inuits ou des Métis qui sont des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada;
  • Le projet est sous le contrôle financier et créatif de personnes autochtones ; deux des trois principaux membres de l’équipe créative (réalisateur, scénariste, auteur-producteur/producteur créatif) doivent être autochtones;
  • Enregistrée dont le siège social est situé au Canada ;
  • L’activité principale de la société est la production ou le soutien de contenu sur écran, y compris la télévision, le cinéma, le web, le contenu narratif numérique et le XR (RV, RA);

Organismes autochtones à but non lucratif ou organismes de bienfaisance enregistrés

  • Organisme dirigé par des Autochtones, dont le conseil d’administration compte 51 % d’Autochtones et dont les postes de décision les plus importants sont occupés en majorité par des Autochtones (c.-à-d. directeur général, directeur artistique, directeur de la gestion/des opérations, directeur des finances, etc.);
  • Doit être un organisme à but non lucratif constitué en société et ayant son siège social au Canada;
  • Cela inclut les festivals, les associations, les organismes de services aux arts et les instituts de formation.

Groupes ou collectifs ad hoc des Premières Nations, Inuits ou Métis

  • dirigé par des Autochtones (si deux membres, les deux doivent être autochtones ; si plus de deux, la majorité du collectif/groupe doit être composée de membres des Premières Nations, d’Inuit ou de Métis), par des citoyens ou des résidents permanents du Canada qui ont résidé au Canada pendant au moins huit mois au cours de la dernière période d’un an ;
  • Le projet est sous le contrôle financier et créatif de personnes autochtones ; deux des trois principaux membres de l’équipe créative (réalisateur, scénariste, auteur-producteur/producteur créatif) doivent être autochtones;
  • L’activité principale du collectif est la production ou le soutien de contenu sur écran, y compris la télévision, le cinéma, le web, le contenu narratif numérique et le XR (RV, RA).

Bureau du conseil de bande des Premières Nations, des Inuits ou des Métis ou communauté ou établissement enregistré

  • Organisme actuellement reconnu et établi en tant que nation ou communauté autochtone ;
  • Le projet est sous le contrôle financier et créatif de personnes autochtones ; deux des trois principaux membres de l’équipe créative (réalisateur, scénariste, auteur-producteur/producteur créatif) doivent être autochtones;
  • Doit démontrer sa capacité à entreprendre un projet audiovisuel, son intérêt envers la communauté et son soutien;
  • peut accepter un dépôt direct au nom du demandeur.

Organisme à but non lucratif ou organisme de bienfaisance enregistré PANDC

  • Organisme dirigé par des personnes noires, autochtones ou de couleur, dont le conseil d’administration compte 51 % de PANDC et dont les postes de décision les plus importants sont occupés en majorité par des PANDC (c.-à-d. directeur général, directeur artistique, directeur de la gestion/des opérations, directeur des finances, etc.);
  • Doit être un organisme à but non lucratif constitué en société et ayant son siège social au Canada;
  • Un engagement avéré envers le soutien du secteur de l’écran autochtone par le biais de financements, de programmes et d’actions de sensibilisation ciblées;
  • Le financement doit être destiné à un projet spécifique auquel des créateurs autochtones ont participé de manière vérifiable, et le financement doit être orienté vers les participants ou créateurs autochtones.

Autres organismes à but non lucratif ou organismes de bienfaisance

  • Un nombre limité de partenariats peut être envisagé pour des organismes à but non lucratif non autochtones ou non PANDC pour des projets dirigés par des personnes autochtones qui incluent une contribution financière et/ou des ressources de la part de l’organisme demandeur et qui présentent un avantage évident pour les créateurs autochtones du secteur audiovisuel;
  • Un engagement avéré envers le soutien du secteur de l’écran autochtone par le biais de financements, de programmes et d’actions de sensibilisation ciblées;
  • Une confirmation des autres financements est requise.

Critères du programme

Le programme de développement du secteur vise à soutenir le développement de l’ensemble du parcours professionnel des créateurs et des projets, qu’ils soient émergents ou établis, par exemple :

  • Stade initial : Programmes jeunesse, ateliers pour les créateurs émergents, initiatives de recherche, ressources et boîtes à outils, etc.
  • Stade intermédiaire : Incubateurs, possibilités de développement professionnel, stages de formation à la production, mentorat ciblé, programmation de festivals, etc.
  • Stade avancé : Postes de direction, formation à la production de haut niveau, initiatives spéciales visant à faire connaître le secteur de l’écran autochtone à l’échelle nationale ou internationale, etc.

Le programme de développement du secteur peut être utilisé par les sociétés et les organismes autochtones pour renforcer leurs capacités internes, ou pour renforcer les capacités du secteur en général.

  • Financement interne : Projets développés au sein d’organismes autochtones axés sur le renforcement des capacités des organismes dont le mandat principal est de développer le secteur de l’écran autochtone, l’embauche de personnel et la création d’opportunités d’emploi, l’engagement de consultants, les consultations communautaires, etc.
  • Financement externe : Fournir des services, des ateliers et des opportunités de formation à la communauté de l’audiovisuel autochtone. Activités proposées dans le cadre d’un processus de sélection, d’un appel au dépôt de demande, d’une soumission, etc.

Les demandeurs de ce programme doivent être :

  • Capables de démontrer leur potentiel d’impact sur le secteur et sur un certain nombre de participants autochtones;
  • Les demandeurs doivent être principalement axés sur l’audiovisuel et avoir un historique en matière de production (pour la formation à la production) OU de soutien, de services ou d’initiatives apportés aux communautés autochtones OU de services ou de compétences spécialisés qui comblent des lacunes dans le secteur de l’écran autochtone;
  • Disposer d’un plan pour répondre aux participants ou aux membres de la communauté et s’engager auprès d’eux dans le cadre de leur projet;
  • Identifier comment ils prévoient de suivre leur impact et d’en rendre compte;
  • Si des jeunes participent au projet, un plan de soutien aux jeunes pendant l’initiative et de suivi après l’achèvement des activités;
  • Pour la formation à la production, les apprentis et les mentors doivent être confirmés OU un plan de recrutement détaillé doit être présenté;
  • Pour la formation à la production, un financement confirmé doit être mis en place afin d’accueillir des stagiaires.

Dépenses admissibles

  • Frais et dépenses liés au projet, y compris les frais de participation, les frais d’animation et les frais de mentorat;
  • Gestion et/ou coordination de programmes;
  • Dépenses liées à la technologie et aux installations dans le cadre du projet;
  • Frais de déplacement des participants, des stagiaires ou des collaborateurs clés (veuillez noter que les demandes portant exclusivement sur les frais de déplacement doivent se référer au programme de financement de déplacements;
  • Travail d’engagement et de consultation de la communauté en lien avec le projet;
  • Coûts de renforcement des capacités organisationnelles, clairement définis dans la proposition et liés à la gestion du projet;
  • Autres coûts associés au projet identifiés clairement dans la description du projet. Veuillez vous adresser au gestionnaire du programme pour toute question relative aux dépenses admissibles supplémentaires spécifiques à votre proposition.

Dépenses non admissibles

  • Sociétés à but lucratif non autochtones, y compris les sociétés de production;
  • Coûts de développement ou de production;
  • Individus;
  • Coûts opérationnels ou liés à la capacité des organismes à but non lucratif ou des organismes de bienfaisance non autochtones ou non PANDC.

Nous encourageons tous les demandeurs de ce programme à rencontrer le gestionnaire du programme de développement du secteur du BEA avant de remplir une demande. Veuillez communiquer avec funding@iso-bea.ca pour prendre rendez-vous. En cas de doute sur l’admissibilité de votre projet à ce programme, n’hésitez pas à nous contacter.

Examen de l’admissibilité

La coordinatrice de programmes et la gestionnaire du programme du BEA procéderont à un premier examen de l’admissibilité et des documents manquants. Le BEA prendra contact avec les demandeurs si des renseignements supplémentaires sont nécessaires et ceux-ci disposeront d’un bref délai (10 jours au maximum) pour transmettre les documents manquants.

Les demandes inadmissibles ou incomplètes peuvent être retirées à tout moment de la procédure. Le BEA informera les demandeurs du retrait de la demande.

Prérequis pour la demande

Les demandeurs doivent fournir les renseignements suivants sur le portail : ISO Apply. Les détails de chaque exigence peuvent être trouvés dans le programme sur le portail ISO Apply, ainsi que dans la liste des critères d’admissibilité.

  • Formulaire d’admissibilité
  • Renseignements sur le demandeur — Société, Organisme ou établissement d’enseignement, Conseil, communauté ou établissement, Collectif ou groupe Renseignements sur le projet
  • Formulaire de renseignements sur le projet
  • Demande – Développement du secteur 2024-2025
  • Calendrier et activités du projet (modèle fourni)
  • Budget (modèle fourni)
  • Lettres de soutien
  • Matériel de soutien
  • Biographies et CV
  • Plan d’engagement communautaire (facultatif)
  • Liste des critères d’admissibilité
  • Renseignements personnels volontaires (facultatif)
  • Déclaration BEA

Procédure de dépôt des demandes et notification

Les demandes doivent être complétées sur le portail BEA. Les projets seront évalués de manière continue jusqu’à ce que le financement du programme soit épuisé. L’équipe de financement de l’ISO examinera les demandes environ une fois par mois lorsque le programme est ouvert.

Les projets seront évalués le plus rapidement possible et les notifications seront envoyées dans un délai de trois à quatre mois Il convient néanmoins de noter que le délai sera sans doute plus en long en décembre en raison de la fermeture du BEA pendant la période des Fêtes de fin d’année.

Veuillez vous référer à la section « Clôture du programme » pour obtenir des informations sur les mesures prises par le BEA une fois que le financement a été alloué.

Processus de financement et priorités

Le personnel du BEA évaluera chaque demande en interne en fonction de l’objectif du programme et des critères d’évaluation suivants :

  • Impact : La proposition vise la promotion du secteur de l’écran autochtone, la promotion de la souveraineté culturelle et de l’autodétermination grâce aux résultats du projet, le perfectionnement des compétences et le soutien, l’innovation dans les activités et la mise en œuvre des travaux, et des résultats concrets pour les créateurs autochtones de contenu sur écran ;
  • Faisabilité : La préparation du projet pour aller de l’avant, les travaux antérieurs dans le domaine proposé, les succès démontrés dans la prestation de soutien, une équipe forte et un leadership autochtone, et l’accent sur la collaboration et des partenariat(s) significatif(s) ;
  • Rigueur : Précision, exhaustivité et clarté de la demande, avec des documents complets, un budget rigoureux, une description claire de la portée et des buts du projet, etc. ;
  • Engagement communautaire : Réactivité aux lacunes dans le secteur et aux besoins cernés, lien avec les communautés concernées et antécédents en matière de prestation de soutien ;
  • Disponibilité des fonds, mandat du BEA et objectifs stratégiques ;
  • Viabilité et durabilité à long terme : La proposition vise à tirer parti des travaux existants dans le secteur de l’écran autochtone, à favoriser l’apprentissage et à améliorer les résultats de formation pour les créateurs autochtones, et vise à créer des infrastructures durables pour les récits autochtones et l’enrichissement culturel ;
  • Pour les organismes de bienfaisance enregistrés ou les organismes sans but lucratif non autochtones : Une participation significative des partenaires industriels pertinents et un engagement manifeste en faveur du perfectionnement professionnel des créateurs autochtones.

Le BEA prend également en compte les priorités suivantes lors de l’évaluation et de l’attribution des fonds :

  • Représentation régionale et intersectionnelle;
  • Disponibilité des fonds, mandat du BEA et objectifs stratégiques.

Clôture du programme

Le programme de développement du secteur fonctionne selon un système de délai glissant. Les demandes sont donc évaluées au fur et à mesure qu’elles sont soumises et les fonds sont alloués jusqu’à épuisement des fonds de l’année fiscale.

Une fois le financement épuisé, le BEA :

  • Clôturera le programme dans ISO Apply;
  • Mettra à jour le site web, et annoncera la clôture sur les médias sociaux et par le biais de l’infolettre du BEA.

Si les demandeurs souhaitent accéder à la demande dans le portail, ils doivent contacter funding@iso-bea.ca dans les 10 jours ouvrables suivant la clôture du programme. Le BEA fournira une copie téléchargée sur demande. Dans le cas contraire, toutes les demandes en cours seront supprimées 10 jours ouvrables après la clôture officielle du programme.

L’exercice financier du BEA s’étend du 1er avril au 31 mars.

Demande de prolongation

Une prolongation du délai de soumission d’une demande peut être accordée, mais elle doit être soumise au moins 10 jours ouvrables avant la date limite du programme afin d’en déterminer l’admissibilité. Les demandes de prolongation peuvent être envoyées par courriel à : funding@iso-bea.ca.

Financement et soutien en matière d’accessibilité

Le BEA reconnaît qu’au sein de l’industrie de contenu sur écran, de nombreuses personnes ont besoin d’une assistance allant au-delà du soutien conventionnel offert par les organismes de financement habituels. Par conséquent, le BEA fournira une aide financière pouvant aller jusqu’à 500 dollars canadiens, au cas par cas, pour couvrir les dépenses liées à l’accessibilité pendant les étapes de la demande.

Ces dépenses comprennent, sans s’y limiter :

  • la rédaction de la demande ;
  • l’enregistrement vidéo ou audio ;
  • la location d’équipement ;
  • les honoraires professionnels ;
  • les frais d’interprétation/de traduction ;
  • l’aide à la soumission du rapport final.

Si vous avez, incluant sans vous y limiter, des problèmes d’accès à Internet ou si vous vous heurtez à des barrières linguistiques et physiques, veuillez envoyer un courriel au BEA à pour obtenir des aménagements et un soutien à funding@iso-bea.ca.

Fausse déclaration

Si, à tout moment, un demandeur, comme l’exige ou le demande le BEA, fournit de faux renseignements, fait une fausse déclaration ou omet des renseignements importants dans le cadre d’une demande, y compris en ce qui concerne l’identité autochtone, cette fourniture de faux renseignements, cette omission ou cette fausse déclaration sera considérée comme un cas de défaillance et le BEA pourra exercer les droits contractuels suivants :

  • résiliation des contrats, y compris les recours afférents;
  • perte de l’admissibilité à des possibilités de financement actuelles ou futures;
  • remboursement des sommes déjà consenties;
  • poursuite au civil et éventuelle poursuite criminelle, en cas de fraude.

Ces mesures peuvent être imposées non seulement au demandeur, mais aussi aux sociétés et aux particuliers qui lui sont apparentés, associés et affiliés et qui sont parties à la demande.
Tout demandeur dont la demande de financement est acceptée doit signer une entente légale contenant d’autres dispositions sur les fausses déclarations, les cas de défaut et autres sujets connexes.

Acceptation du financement et de l’accord de contribution

Tous les signataires des contrats du BEA doivent être autochtones. Les sociétés, les collectifs et les organismes à but non lucratif dont les propriétaires, les conseils d’administration et les membres collectifs sont autochtones et non autochtones doivent s’assurer que les représentants autochtones signent tous les contrats.

Des dérogations sont accordées dans le programme de développement du secteur lorsque l’organisme n’est pas dirigé ou contrôlé par des Autochtones.

Le financement doit être déposé sur un compte appartenant au demandeur. Si les demandeurs souhaitent mettre à jour les renseignements relatifs à leur société ou au demandeur, ils disposent de 5 jours ouvrables après leur avis de réussite pour mettre à jour leurs renseignements, en avisant funding@iso-bea.ca.

Rapport final

Un rapport final sera exigé dans les trois mois suivant l’achèvement du projet. Toute modification importante apportée à un projet et à son budget doit être approuvée par le BEA avant que le financement puisse être transféré à différentes activités du projet. Le modèle de rapport final et les exigences sont disponibles sur le portail de demande.

Tous les candidats sont engagés pour une durée de deux ans dans ce programme. Les demandes de prolongation pour la soumission des rapports finaux sont soumises via ISO Apply et peuvent être trouvées dans chaque candidature au programme pendant l’étape du rapport final.

Les demandeurs dont les rapports finaux sont en suspens dans tout programme du BEA ne pourront pas bénéficier d’un financement supplémentaire tant que le rapport n’aura pas été soumis et approuvé.

Les demandeurs qui demandent du financement pour deux ans peuvent soumettre un rapport provisoire à mi-chemin des activités du projet. Le rapport provisoire sera fourni sur le portail de demande ISO Apply.

Mention de l’appui financier

Les bénéficiaires doivent reconnaître le soutien de l’ISO par une référence textuelle et un logo animé bilingue dans la séquence de crédit, ou par un emplacement approprié dans le travail achevé, le cas échéant Les logos du BEA peuvent être téléchargés sur le site web du BEA.

Lorsqu’ils partagent des informations sur des projets ou des opportunités financés par le BEA, les candidats sont tenus de mentionner le BEA sur tous les posts de médias sociaux liés à ce financement, et d’inclure le logo du BEA, le cas échéant :

  • Instagram – indigenousscreen
  • Twitter – screen_office
  • Facebook – ISO.BEA

On recommande aux demandeurs de poser les questions qu’ils pourraient avoir (funding@iso-bea.ca) au moins deux semaines avant la date de dépôt des demandes.

FAQ

La date limite de ce programme est-elle le 1er février 2025?
Non. Ce programme a un calendrier continu, ce qui signifie que le BEA examine les projets au fur et à mesure qu’ils sont soumis et alloue des fonds aux projets retenus jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de financement pour l’année fiscale. S’il reste des fonds disponibles au 1er février 2025, nous clôturerons le programme
Quelle est la demande pour ce programme?
Le programme de développement du secteur fait l’objet d’une forte demande. Nous vous encourageons à faire votre demande le plus rapidement possible afin de vous assurer d’avoir accès au programme pendant qu’il y a encore des fonds disponibles.
Quelle est la demande moyenne de financement pour ce programme?
Il n’y a pas d’allocation moyenne par projet pour ce programme. En raison de la diversité des projets que nous soutenons, les dotations dépendent véritablement des projets. Nous encourageons les demandeurs à postuler en s’assurant que leur projet soit bien financé, qu’il soit mené à bien et qu’il fonctionnera comme prévu. Il est rappelé que le BEA peut allouer moins que le montant demandé aux projets retenus.
Qu’advient-il de ma demande en cours si le programme se termine avant que je ne la soumette?
Veuillez vous référer à la section « Clôture du programme » des lignes directrices.
Qu’advient-il de ma demande si je la soumets, mais que le financement est attribué peu de temps après?
Le BEA conservera votre demande dans le portail et l’examinera au début de la nouvelle année fiscale. Cela peut mener à un temps d’attente supplémentaire pour obtenir une décision sur votre demande, et le BEA peut demander des informations supplémentaires si des mises à jour sont apportées au programme.
J’ai une initiative ou une idée de projet à petite échelle. Puis-je faire une demande à ce programme?
Oui! Les demandes de financement du programme de développement du secteur peuvent être de n’importe quelle taille, pour autant qu’elles soient justifiées par l’intérêt qu’elles présentent pour le secteur de l’écran autochtone et qu’elles démontrent la capacité du demandeur à mener à bien la proposition. On considère qu’un créateur autochtone qui propose un atelier dans sa communauté profite au secteur de l’écran autochtone!
Je ne sais pas si mon projet correspond à ce programme.
Contactez-nous! funding@iso-bea.ca.

Financement maximal

Le BEA ne recommande pas de montants pour ce programme. Les demandes de financement doivent correspondre à la portée du projet et à l’impact attendu. Les groupes ou collectifs ad hoc des Premières Nations, Inuits ou Métis peuvent demander un maximum de 100 000 $.

Comment présenter une demande

Veuillez lire et compléter les étapes suivantes avant de soumettre votre demande.

  1. Lire les Modalités générales de financement du BEA

  2. Lisez le guide du BEA sur la détermination de l’identité autochtone

  3. Lisez les lignes directrices du développement du secteur sur cette page ou téléchargez le PDF.

  4. Remplissez la liste de contrôle de demande pour le développement du secteur.

  5. Vous êtes prêt à compléter la demande dans le portail ISO Apply

Rappel de l’échéance

Processus de demande en continu – les demandes sont acceptées jusqu’à l’épuisement des fonds ou jusqu’au .

ASSISTANCE AUX DEMANDES

Si vous avez des besoins d’adaptation ou des obstacles à l’accès, y compris, mais sans s’y limiter:

  • des besoins en matière de langue ou de traduction
  • une faible bande passante
  • un accès limité à l’Internet
  • des besoins liés à une barrière physique
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Mention de l’appui financier

Financement maximal

  • 2 500 $ CAD pour les déplacements au Canada
  • 3 000 $ CAD pour les voyages aux États-Unis
  • 4 500 $ CAD pour les déplacements à l’étranger

Les demandeurs sont admissibles pour un montant maximum de 4 500 $ CAN par année fiscale; Les demandeurs peuvent recevoir moins que le montant demandé, selon l'approbation du BEA

Aperçu du programme

Le BEA offre un soutien financier aux créateurs de contenu autochtone à l’écran qui souhaitent se déplacer pour participer à des activités – festivals, marchés, conférences, engagement communautaire, possibilités de formation et collaboration artistique à l’écran – tant au Canada qu’à l’étranger.
Ce fonds est destiné aux :

  • personnes autochtones travaillant dans le contenu sur écran et dont la carrière et le réseau professionnels bénéficieraient du déplacement proposé;
  • talents émergents en mesure de convertir une participation à un festival/une conférence/un atelier en nouvelles occasions d’apprentissage, expériences ou développement professionnel;
  • créateurs établis de contenu autochtone à l’écran et sociétés de production détenues par des Autochtones qui exécutent une stratégie internationale, ou de nouveaux marchés, et dont l’entreprise bénéficierait des activités proposées.

Limites de la demande : Pour chaque projet, vous pouvez demander jusqu’à une première nationale et une première internationale, et possiblement une autre activité du secteur (par exemple, un panel). (i.e. panel).

Résumé du programme

Qui peut présenter une demande

Pour les créateurs autochtones de contenu sur écran

Description

Soutien aux déplacements pour la participation à des festivals et à des marchés, à des conférences, à l’engagement communautaire, à des possibilités de formation et à des collaborations artistiques sur écran au Canada et à l’étranger.

Dates à retenir

Date d'ouverture

Date de clôture

Une base continue ou jusqu’au .

Critères généraux et admissibilité

Avant de présenter une demande de subvention au BEA, tous les demandeurs doivent confirmer que les Modalités générales de financement du BEA ont été lues.

Identité autochtone et propriété du projet

Le financement du BEA, dans son objet et dans son esprit, vise à aider des projets autochtones de récits et pour l’écran contrôlés par des Autochtones qui exercent le droit de décision et le contrôle créatif.

Dans le cadre des programmes du BEA, « Autochtones » désigne des membres inscrits et non inscrits des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada. Tous les demandeurs doivent résider au Canada.

Veuillez consulter le rapport Bâtir la confiance et la responsabilisation : Rapport sur l’admissibilité dans le secteur de la production de contenu autochtone sur écran qui guide le BEA sur tout ce qui touche à l’identité autochtone, à la relationalité et à l’accès aux programmes de financement. Nous encourageons également les demandeurs à consulter le document de travail du BEA sur l’identité : Politiques et processus d’admissibilité du BEA à l’égard de l’identité autochtone.

Les demandeurs des programmes de financement du BEA :

  • Ne doivent pas recevoir de financement d’autres programmes du BEA pour les mêmes activités de projet ou la même initiative. Par exemple, le financement de stagiaires ne peut pas figurer dans une autre demande aux programmes de financement du BEA ;
  • Doivent être en mesure d’effectuer un dépôt direct au nom du demandeur;
  • Les entreprises qui font une demande de voyage au nom de leurs employés doivent se conformer aux Politiques et processus d’admissibilité du BEA à l’égard de l’identité autochtone;
  • N’est pas insolvable ou en faillite, ou en cours de réorganisation de son entreprise au sens de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (Canada);
  • Doivent être en règle avec le BEA, sans rapports finaux en suspens, défauts ou plaintes ou enquêtes en cours.

Demandeur éligible - Individus (y compris les propriétaires uniques) :

  • Être un membre des Premières Nations, un Inuk ou un Métis qui réside au Canada et qui est de citoyenneté canadienne ou un résident permanent;
  • travaillant dans le domaine du contenu sur écran, notamment la télévision, le cinéma et le Web, les jeux, les applications et le XR (RV, RA) ;
  • Le projet est sous le contrôle financier et créatif du candidat ; deux des trois membres clés de l’équipe créative (réalisateur, scénariste, showrunner/producteur principal) doivent être autochtones ;
  • Qui n’est pas en situation de faillite au sens de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (Canada).

Propriétaires uniques :

Please be advised the Canada Revenue Agency considers this funding as taxable income.

Demandeurs individuels

Si vous présentez une demande en tant que propriétaire unique, vous pouvez le faire sous votre nom d’entreprise pour que le financement soit déposé sur votre compte bancaire professionnel. Veuillez conserver toutes les factures de dépenses liées à ce financement afin de vous acquitter de vos obligations fiscales. Les contributions ne seront pas déposées sur un compte à un autre nom que celui du demandeur.

Demandeur admissible - Sociétés :

  • Contrôlée par des Autochtones : détenue à au moins 51 % par une ou des personnes qui sont des Premières Nations, des Inuits ou des Métis qui sont des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada;
  • Le projet est sous le contrôle financier et créatif de personnes autochtones ; deux des trois principaux membres de l’équipe créative (réalisateur, scénariste, auteur-producteur/producteur créatif) doivent être autochtones;
  • Enregistrée dont le siège social est situé au Canada ;
  • L’activité principale de la société est la production ou le soutien de contenu sur écran, y compris la télévision, le cinéma, le web, le contenu narratif numérique et le XR (RV, RA);
  • N’est pas insolvable ou en faillite, ou en cours de réorganisation de son entreprise au sens de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (Canada);

Les demandeurs présentant des longs métrages et souhaitant obtenir une aide pour un voyage de groupe à l’occasion d’une première nationale/internationale ou d’une cérémonie de remise de prix (avec invitation/nomination) doivent contacter les gestionnaires du fonds de voyage avant d’introduire leur demande.

Critères du programme

Ce fonds est destiné aux :

  • personnes autochtones travaillant dans le contenu sur écran et dont la carrière et le réseau professionnels bénéficieraient du déplacement proposé;
  • talents émergents en mesure de convertir une participation à un festival/une conférence/un atelier en nouvelles occasions d’apprentissage, expériences ou développement professionnel;
  • créateurs établis de contenu autochtone à l’écran et sociétés de production détenues par des Autochtones qui exécutent une stratégie internationale, ou de nouveaux marchés, et dont l’entreprise bénéficierait des activités proposées.
  • Soutenir les créateurs autochtones de contenu sur écran dans les occasions et les événements nationaux et internationaux de l’industrie liés à des projets ;
  • Renforcer les capacités des créateurs de contenu autochtone à l’écran lors de festivals, de conférences, de possibilités de formation et de nouvelles opportunités de marché;
  • Reconnaître la nécessité pour les créateurs de contenu autochtone à l’écran d’apprendre et de développer leurs compétences professionnellement à l’aide de leurs collectivités, et par le dialogue, le partage et l’apprentissage en personne.

Détails des exigences de la demande :

  • Limites de la demande – Chaque projet (film, RV, etc.) peut présenter une demande pour un maximum de deux (2) occasions de marché ou de projection nécessitant un déplacement. Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire, veuillez consulter le programme de marketing, promotion et distribution;
  • Les demandeurs ne peuvent pas demander à financer un déplacement proposé déjà inclus dans un autre budget soumis dans le cadre des programmes de financement du BEA;
  • Les demandeurs ne peuvent pas financer la même partie du déplacement proposé par l’intermédiaire d’une autre organisation (y compris les bureaux de bande, les conseils des arts, etc.);
  • Les demandeurs qui souhaitent se déplacer à un atelier ou à un programme qui nécessite une inscription préalable doivent soumettre leur lettre d’acceptation/d’invitation de l’organisme d’accueil;
  • Les demandeurs ne peuvent pas postuler à titre de société de production et à titre d’individu dans deux demandes distinctes;
  • Les demandeurs peuvent inclure un maximum de 2 voyages proposés par année fiscale. Ne peut excéder le plafond annuel de 4 500 $;
  • Les projections dans le cadre du festival doivent avoir lieu dans les dix-huit mois suivant l’achèvement ou l’avant-première du projet;

Demandes internationales

  • La participation à un festival doit s’accompagner de la projection d’un film et/ou d’une invitation officielle. Veuillez indiquer clairement s’il s’agit d’une avant-première;
  • Les participants à un marché doivent avoir un éventail de projets adaptés au marché proposé.

L’achat d’une assurance médicale de voyage demeure à la discrétion du demandeur et le BEA n’est pas responsable de vérifier que l’assurance a été acquise. Le BEA n’est pas non plus responsable des effets personnels perdus, endommagés ou volés du demandeur.

Si un voyage est annulé en raison de circonstances imprévues, le demandeur doit retourner la partie de la subvention non utilisée au BEA, avec une preuve de paiement des frais encourus avant le voyage. Les fonds ne peuvent être utilisés que pour le voyage spécifié dans la demande, vous ne pouvez pas réaffecter les fonds à un autre voyage.

Dépenses admissibles

  • Transport aérien (classe économique);
  • Transport terrestre (trains, bus, taxis, uber, location de voiture, etc.) ;
  • Kilométrage : 0,55 $/km pour les véhicules personnels uniquement, jusqu’à un maximum de 400 $ ;
  • Frais d’enregistrement d’un bagage ;
  • Inscription à l’événement ;
  • Hébergement, jusqu’à un maximum de 1500 $ pour six nuits dans une chambre standard;
  • Indemnité journalière, jusqu’à 100 $ par jour pour un maximum de 6 jours ;
  • Les frais de garde d’enfants jusqu’à 100 $ par jour pour un maximum de six jours (cette règle s’applique uniformément, quel que soit le nombre d’enfants, et l’enfant doit voyager avec vous);
  • Autres coûts associés au déplacement proposé.

Seules les dépenses admissibles accompagnées de documents d’appui seront prises en considération.

Dépenses non admissibles

  • Coûts associés aux déplacements liés à des cours postsecondaires ;
  • Frais de déplacement liés au développement, à la production et à la postproduction;
  • Frais de déplacement couverts dans d’autres budgets soumis dans le cadre des programmes de financement du BEA;
  • Remboursement des frais de voyage encourus avant la date de soumission, à l’exception des billets d’avion ;
  • Les employés d’organismes dont l’objectif principal est de soutenir l’industrie (c’est-à-dire la formation, le financement ou les activités de festival) ne sont pas admissibles.

Examen de l’admissibilité

La coordinatrice de programmes et la gestionnaire du programme du BEA procéderont à un premier examen de l’admissibilité et des documents manquants. Le BEA prendra contact avec les demandeurs si des renseignements supplémentaires sont nécessaires et ceux-ci disposeront d’un bref délai (10 jours au maximum) pour transmettre les documents manquants.

Les demandes inadmissibles ou incomplètes peuvent être retirées à tout moment de la procédure. Le BEA informera les demandeurs du retrait de la demande.

Prérequis pour la demande

Les demandeurs doivent fournir les renseignements suivants sur le portail : ISO Apply. Les détails de chaque exigence peuvent être trouvés dans le programme sur le portail ISO Apply, ainsi que dans la liste des critères d’admissibilité.

  • Formulaire d’admissibilité
  • Renseignements sur le demandeur — Particulier (y compris les entreprises à propriétaire unique), Sociétés
  • Formulaire d’information sur le voyage proposé
  • Demande — Financement de déplacements
  • Calendrier des Événements Personnels
  • Budget
  • Références de transport et d’hébergement
  • Matériel(s) de soutien
  • Plan d’engagement communautaire (facultatif)
  • Matériel de soutien lié au projet
  • Liste des critères d’admissibilité
  • Renseignements personnels volontaires (facultatif)
  • Déclaration BEA

Procédure de dépôt des demandes et notification

Les demandes doivent être complétées sur le portail BEA. Les projets seront évalués de manière continue jusqu’à ce que le financement du programme soit épuisé. L’équipe de financement de l’ISO examinera les demandes environ une fois par mois lorsque le programme est ouvert.

Les projets seront évalués le plus rapidement possible et les notifications seront envoyées dans un délai de deux à trois mois. Il convient néanmoins de noter que le délai sera sans doute plus en long en décembre en raison de la fermeture du BEA pendant la période des Fêtes de fin d’année.

Veuillez vous référer à la section « Clôture du programme » pour obtenir des informations sur les mesures prises par le BEA une fois que le financement a été alloué.

Processus de financement et priorités

Le personnel du BEA évaluera chaque demande en interne en fonction de l’objectif du programme et des critères d’évaluation suivants :

  • force, clarté et viabilité du plan, des activités et des résultats;
  • incidence, y compris le développement de la carrière du demandeur ou la croissance de l’entreprise;
  • objectifs stratégiques et disponibilité des fonds du BEA.

Le BEA prend également en compte les priorités suivantes lors de l’évaluation et de l’attribution des fonds :

  • Représentation régionale et intersectionnelle;
  • Disponibilité des fonds, mandat du BEA et objectifs stratégiques ;
  • Réflexion, rigueur et clarté de la demande;
  • la représentation des langues autochtones;
  • Pratiques de production durables et qui encouragent la responsabilité environnementale.

Clôture du programme

Le programme de développement du secteur fonctionne selon un système de délai glissant. Les demandes sont donc évaluées au fur et à mesure qu’elles sont soumises et les fonds sont alloués jusqu’à épuisement des fonds de l’année fiscale.

Une fois le financement épuisé, le BEA :

  • Clôturera le programme dans ISO Apply;
  • Mettra à jour le site web, et annoncera la clôture sur les médias sociaux et par le biais de l’infolettre du BEA.

Si les demandeurs souhaitent accéder à la demande dans le portail, ils doivent contacter funding@iso-bea.ca dans les 10 jours ouvrables suivant la clôture du programme. Le BEA fournira une copie téléchargée sur demande. Dans le cas contraire, toutes les demandes en cours seront supprimées 10 jours ouvrables après la clôture officielle du programme.

L’exercice financier du BEA s’étend du 1er avril au 31 mars.

Financement et soutien de l’accessibilité

Le BEA reconnaît qu’au sein de l’industrie de contenu sur écran, de nombreuses personnes ont besoin d’une assistance allant au-delà du soutien conventionnel offert par les organismes de financement habituels. Par conséquent, le BEA fournira une aide financière pouvant aller jusqu’à 500 dollars canadiens, au cas par cas, pour couvrir les dépenses liées à l’accessibilité pendant les étapes de la demande.

Ces dépenses comprennent, sans s’y limiter :

  • la rédaction de la demande ;
  • l’enregistrement vidéo ou audio ;
  • la location d’équipement ;
  • les honoraires professionnels ;
  • les frais d’interprétation/de traduction ;
  • l’aide à la soumission du rapport final.

Si vous avez, incluant sans vous y limiter, des problèmes d’accès à Internet ou si vous vous heurtez à des barrières linguistiques et physiques, veuillez envoyer un courriel au BEA à pour obtenir des aménagements et un soutien à funding@iso-bea.ca.

Fausse déclaration

Si, à tout moment, un demandeur, comme l’exige ou le demande le BEA, fournit de faux renseignements, fait une fausse déclaration ou omet des renseignements importants dans le cadre d’une demande, y compris en ce qui concerne l’identité autochtone, cette fourniture de faux renseignements, cette omission ou cette fausse déclaration sera considérée comme un cas de défaillance et le BEA pourra exercer les droits contractuels suivants :

  • résiliation des contrats, y compris les recours afférents;
  • perte de l’admissibilité à des possibilités de financement actuelles ou futures;
  • remboursement des sommes déjà consenties;
  • poursuite au civil et éventuelle poursuite criminelle, en cas de fraude.

Ces mesures peuvent être imposées au demandeur ainsi qu’aux sociétés et aux particuliers qui lui sont apparentés, associés et affiliés. Les demandeurs dont la demande de financement est acceptée doivent signer une entente légale contenant d’autres dispositions sur les fausses déclarations, les cas de défaut et autres sujets connexes.

Acceptation du financement et de l’accord de contribution

Tous les signataires des contrats du BEA doivent être autochtones Les sociétés, les collectifs et les organismes à but non lucratif dont les propriétaires, les conseils d’administration et les membres collectifs sont autochtones et non autochtones doivent s’assurer que les représentants autochtones signent tous les contrats.

Les fonds doivent être versés sur un compte appartenant au demandeur. Si les demandeurs souhaitent mettre à jour les renseignements relatifs à leur société ou au demandeur, ils disposent de 5 jours ouvrables après leur avis de réussite pour mettre à jour leurs renseignements, en avisant funding@iso-bea.ca.

Rapport final

Un rapport final, y compris un budget final et un calendrier final des événements personnels, sera exigé dans les trois mois suivant l’achèvement du projet. Les demandeurs dont le rapport final est en retard ne seront pas admissibles au financement du BEA tant que le rapport n’aura pas été soumis et approuvé.

Les demandes de prolongation sont soumises par le biais d’ISO Apply et se trouvent dans chaque demande de programme à l’étape du rapport final.

Les demandeurs dont les rapports finaux sont en suspens dans tout programme du BEA ne pourront pas bénéficier d’un financement supplémentaire tant que le rapport n’aura pas été soumis et approuvé.

Mention de l’appui financier

Les bénéficiaires doivent reconnaître le soutien de l’ISO par une référence textuelle et un logo animé bilingue dans la séquence de crédit, ou par un emplacement approprié dans le travail achevé, le cas échéant Les logos du BEA peuvent être téléchargés sur le site web du BEA.

Lorsqu’ils partagent des informations sur des projets ou des opportunités financés par le BEA, les candidats sont tenus de mentionner le BEA sur tous les posts de médias sociaux liés à ce financement, et d’inclure le logo du BEA, le cas échéant :

  • Instagram – indigenousscreen
  • Twitter – screen_office
  • Facebook – ISO.BEA

On recommande aux demandeurs de poser les questions qu’ils pourraient avoir (funding@iso-bea.ca) au moins deux semaines avant la date de dépôt des demandes.

FAQ

Quelle est la demande pour ce programme?
Le programme de déplacements fait l’objet d’une forte demande. Nous vous encourageons à soumettre votre demande dès que vous le pouvez.
Qu’advient-il de ma demande en cours si le programme se termine avant que je ne la soumette?
Veuillez vous référer à la section « Clôture du programme » des lignes directrices.
Je ne suis pas sûr que le déplacement que j’ai prévu de faire corresponde aux exigences du programme. Que dois-je faire?
Contactez-nous! funding@iso-bea.ca.
La date limite de ce programme est-elle le 1 mars 2025?
Non. Ce programme a un calendrier continu, ce qui signifie que le BEA examine les projets au fur et à mesure qu’ils sont soumis et alloue des fonds aux projets retenus jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de financement pour l’année fiscale. S’il reste des fonds disponibles au 1 mars 2025, nous clôturerons le programme.
Je ne suis plus en mesure de participer au voyage pour lequel j’ai soumis une demande, puis-je utiliser les fonds pour un autre voyage?
Si un voyage est annulé en raison de circonstances imprévues, le demandeur doit restituer au BEA la partie du financement non utilisée, accompagnée de la preuve du paiement des frais encourus avant le voyage. Les fonds ne peuvent être utilisés que pour le(s) voyage(s) spécifié(s) dans votre demande, vous ne pouvez pas réaffecter les fonds à un autre voyage.
Que se passe-t-il si je dépose ma demande dans un délai inférieur à 15 jours ouvrables?
Les demandes reçues moins de quinze (15) jours ouvrables avant le voyage proposé seront considérées comme inéligibles et ne seront pas prises en compte.
Si j'organise une présentation internationale de films, est-ce que cela répond aux exigences en matière de déplacements internationaux ?
Ceci répond aux exigences minimales, mais pour renforcer votre candidature, nous vous encourageons à inclure d'autres activités de l'événement auxquelles vous participerez.
Je suis un cinéaste émergent et j'espère participer à un grand marché international, est-ce que je peux faire une demande de voyage ?
Vous pouvez poser votre candidature, mais nous vous recommandons vivement de participer à des festivals et à des marchés qui correspondent à votre niveau de carrière et à vos objectifs.

Financement maximal

  • 2 500 $ CAD pour les déplacements au Canada
  • 3 000 $ CAD pour les voyages aux États-Unis
  • 4 500 $ CAD pour les déplacements à l’étranger

Les demandeurs sont admissibles pour un montant maximum de 4 500 $ CAN par année fiscale; Les demandeurs peuvent recevoir moins que le montant demandé, selon l'approbation du BEA

Comment présenter une demande

Veuillez lire et compléter les étapes suivantes avant de soumettre votre demande.

  1. Lire les Modalités générales de financement du BEA

  2. Lisez le guide du BEA sur la détermination de l’identité autochtone

  3. Lisez les lignes directrices du fonds de déplacements sur cette page ou téléchargez le PDF.

  4. Remplissez la liste de contrôle de demande pour le fonds de déplacements.

  5. Vous êtes prêt à compléter la demande dans le portail ISO Apply

Rappel de l’échéance

Procédure de demande selon un système de délai glissant. Les demandes sont acceptées jusqu’à l’épuisement des fonds ou jusqu’à , selon la première éventualité.

ASSISTANCE AUX DEMANDES

Si vous avez des besoins d’adaptation ou des obstacles à l’accès, y compris, mais sans s’y limiter:

  • des besoins en matière de langue ou de traduction
  • une faible bande passante
  • un accès limité à l’Internet
  • des besoins liés à une barrière physique
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Mention de l’appui financier

Financement maximal

  • 60 000 $ pour les stages
  • 25 000 $ pour le programme de mentorat culturel

Aperçu du programme

Le BEA s’est associé à Netflix pour fournir une aide financière à des créateurs de contenu autochtone à l’écran et des sociétés de production contrôlées par des Autochtones pour soutenir la formation, le perfectionnement professionnel et des approches culturellement adaptées. Il existe deux volets de financement :

  1. Stages de formation : L’objectif de ce financement est d’ouvrir de nouvelles perspectives de formation pratique et des chances de progression de carrière à des créateurs de contenu autochtone à l’écran à toutes les phases de la production, ou dans un studio de production. Le ou les stagiaires doivent avoir une expérience de la production et démontrer que cette occasion, avec le soutien du ou des mentors proposés, favorisera l’acquisition de compétences et le développement de leur carrière.
  2. Programme de mentorat culturel : Ce programme a été créé pour donner la possibilité à des producteurs, réalisateurs et scénaristes autochtones de s’investir dans des activités de mentorat culturel, d’engagement communautaire, d’apprentissage culturel et d’établissement de protocoles pendant les phases de l’avant-projet, du développement et de la production de leur projet. Il peut s’agir de dialoguer avec des Aînés, des locuteurs de langues autochtones, des gardiens du savoir ou des membres des communautés pour développer leur idée de projet ou évoluer sur le plan personnel et professionnel en tant que conteurs autochtones. Les sociétés de production contrôlées par des Autochtones peuvent demander ce financement pour faire venir un mentor culturel sur le plateau de tournage pour l’apprentissage culturel, le partage des connaissances et la mise en œuvre de pratiques culturelles et traditionnelles liées à la réalisation d’une production.

Résumé du programme

Qui peut présenter une demande

Pour les créateurs autochtones de contenu sur écran et les sociétés de production détenues par des Autochtones.

Description

Fournit une aide financière pour soutenir la formation, le perfectionnement professionnel et des approches culturellement adaptées.

Dates à retenir

Date d'ouverture

Date de clôture

Première date limite : 20 septembre, 2023
Deuxième date limite :

Objectifs eu programme

  • Ouvrir de nouvelles possibilités de formation, de développement de carrière et d’emploi à des créateurs de contenu autochtone à l’écran, notamment à ceux qui ont acquis de l’expérience dans le secteur et souhaitent élargir la palette de leurs compétences ;
  • Renforcer les capacités au sein du secteur, à tous les niveaux de la production ;
  • Soutenir des producteurs, réalisateurs et scénaristes autochtones pour qu’ils s’investissent dans des activités de mentorat culturel et d’établissement de protocoles pendant les phases de développement et de production de leur projet à l’écran ;
  • Reconnaître les méthodes de travail autochtones, qui nécessitent souvent un engagement considérable, des consultations soutenues et un apprentissage intensif au niveau communautaire.

Modalités de présentation des demandes et notification

Les demandes doivent être remplies sur le portail du BEA et déposées avant 17 h HNE à la première date limite (20 septembre 2023) ou à la deuxième date limite (7 décembre 2023), à la suite de quoi le portail fermera et aucune demande ne sera plus acceptée. Le portail sera fermé à la date limite et aucune demande ne sera acceptée après cette échéance. Il faut s’attendre à des retards en raison de la fermeture pour les fêtes en décembre.

  • Les demandeurs devraient obtenir une réponse à leur demande de financement dans les 2-3 mois suivant la date d’échéance ;
  • Un suivi administratif peut être effectué par courriel pour obtenir des informations complémentaires sur la candidature, le cas échéant ;
  • Il convient de noter que le financement accordé peut être inférieur au montant demandé.

Critères d’admissibilité

Le financement du BEA, dans son objet et dans son esprit, vise à soutenir la narration autochtone et les sociétés dirigées par des Autochtones, qui exercent un pouvoir décisionnel et un contrôle créatif sur celles-ci.

Dans le cadre des programmes du BEA, « Autochtones » désigne des membres inscrits et non inscrits des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada. Tous les demandeurs doivent résider au Canada.

Veuillez consulter le rapport Bâtir la confiance et la responsabilisation : Rapport sur l’admissibilité dans le secteur de la production de contenu autochtone sur écran qui guide le BEA sur tout ce qui touche à l’identité autochtone, à la relationalité et à l’accès aux programmes de financement. Nous encourageons également les demandeurs à consulter le document de travail du BEA sur l’identité : Politiques et processus d’admissibilité du BEA à l’égard de l’identité autochtone.

Critères d’éligibilité généraux

  • Les candidats doivent se concentrer principalement sur l’écran, y compris la télévision, le cinéma, le web, les jeux, les applications et le XR (VR, AR) ;
  • Les demandeurs doivent détenir 100 % des droits d’auteur du projet et ceux-ci doivent être contrôlés ou acquis par le demandeur ;
  • Les sociétés de production ne peuvent recevoir un financement d’autres programmes du BEA pour le même programme ou la même initiative de formation. Par exemple, le financement des stagiaires ne peut pas être inclus dans une autre demande auprès des programmes de financement du BEA ;
  • Les demandeurs doivent être en mesure d’accepter un dépôt direct au nom du demandeur ;
  • Les demandeurs ne peuvent soumettre qu’une seule demande par exercice financier au programme de financement ;
  • Vous devez être en règle avec le BEA.

Candidats éligibles

Demandeur individuel (y compris les propriétaires uniques) :

  • Membre des Premières Nations, un Inuk ou un Métis qui réside au Canada et qui est de citoyenneté canadienne ou un résident permanent qui a résidé au Canada pendant au moins huit mois au cours de l’année écoulée ;
  • travailler dans le domaine de la production de contenu pour l’écran, y compris la télévision, le cinéma, la toile, les jeux, les applications et la réalité étendue ou XR (réalité virtuelle ou VR, réalité augmentée ou AR);
  • Le projet doit être sous le contrôle financier et créatif de personnes autochtones ; deux des trois membres de l’équipe artistique clé (réalisateur, scénariste, auteur-producteur/producteur) doivent être autochtones ;
  • Qui n’est pas en situation de faillite au sens de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (Canada).

Demandeur individuel (y compris les propriétaires uniques) :
Il convient de noter que l’Agence du revenu du Canada considère le financement comme un revenu imposable. Veuillez conserver tous les reçus des dépenses liées à ces fonds pour compenser l’impôt à payer. Si vous êtes enregistré en tant que propriétaire unique, vous devez présenter une demande sous votre nom commercial pour que les fonds soient déposés sur votre compte bancaire professionnel. Les fonds ne seront pas déposés dans un autre compte que celui du demandeur.

Sociétés :

  • Société contrôlée par des Autochtones (détenue à au moins 51 % par des membres des Premières Nations, Inuit ou Métis);
  • Le projet doit être sous le contrôle financier et créatif de personnes autochtones ; deux des trois membres de l’équipe artistique clé (réalisateur, scénariste, auteur-producteur/producteur) doivent être autochtones ;
  • Enregistrée dont le siège social est situé au Canada ;
  • Fournir la biographie de chaque propriétaire de la société et indiquer le pourcentage de participation de ce dernier ;
  • Société dont l’activité principale est la production de contenu pour l’écran ou son soutien, y compris la télévision, le cinéma, la toile, la narration à l’écran et la réalité étendue ou XR (réalité virtuelle ou VR, réalité augmentée ou AR) ;
  • Qui n’est ni insolvable ni en faillite, et qui n’est pas en train de restructurer ses activités au sens de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (Canada).

Catégories De Programmes

Ce programme comporte deux volets, auxquels peuvent postuler les sociétés de production contrôlées par des Autochtones et les créateurs autochtones individuels :

  1. Créateurs autochtones individuels : Les créateurs autochtones individuels peuvent faire directement une demande de stage dans une production, de stage dans un studio ou de participation à des activités de mentorat culturel. Dans le cadre des stages, le spécialiste qui jouera le rôle de mentor auprès des stagiaires peut être autochtone ou non. Les mentors culturels doivent être autochtones. Le demandeur doit résider au Canada. Les créateurs autochtones individuels peuvent demander à être stagiaires dans n’importe quel type de production, mais ils doivent avoir une lettre confirmant leur rôle et leur rémunération.
  2. Créateurs autochtones individuels : Les créateurs autochtones individuels peuvent faire directement une demande de stage dans une production, de stage dans un studio ou de participation à des activités de mentorat culturel. Dans le cadre des stages, le spécialiste qui jouera le rôle de mentor auprès des stagiaires peut être autochtone ou non. Les mentors culturels doivent être autochtones. Le demandeur doit résider au Canada. Les créateurs autochtones individuels peuvent demander à être stagiaires dans n’importe quel type de production, mais ils doivent avoir une lettre confirmant leur rôle et leur rémunération.

Éligibilité À L'apprentissage

  • Les stagiaires peuvent être de tout niveau professionnel (débutant, milieu de carrière, expérimenté), mais le projet doit leur permettre d’acquérir une expérience, une formation et un développement professionnel approfondis qui les aideront à faire avancer leur carrière.
  • Les stagiaires doivent avoir une expérience avérée de la production ;
  • Pour tous les stages (en développement ou en production), le demandeur doit fournir des lettres ou des contrats de financement public ou de diffusion confirmés (Téléfilm, Fonds des médias du Canada, Conseil des Arts du Canada, financement provincial ou territorial, financement de diffuseurs canadiens) ;
  • Les stagiaires doivent travailler avec un professionnel plus expérimenté ayant fait ses preuves dans son secteur d’exercice ;
  • Les stagiaires doivent être rémunérés selon la norme de l’industrie pour leur niveau d’expérience et en fonction du nombre d’heures travaillées ;
  • Les apprentis ne peuvent pas être formés à un rôle pour lequel ils sont déjà crédités dans la production ;
  • Les stagiaires doivent être autochtones ; toutefois, leur mentor peut ne pas l’être ;
  • Les stagiaires doivent résider au Canada ;
  • Une société de production peut présenter UNE demande pour un maximum de quatre stagiaires. Toutefois, le total du montant demandé ne peut dépasser 60 000 $ pour les stages.

Éligibilité Au Mentorat Culturel

  • Les mentors culturels doivent être rémunérés à hauteur de 500 dollars minimum par engagement Si cela n’est pas possible, les candidats sont encouragés à contacter funding@iso-bea lors de la rédaction de leur demande.) ;
  • Les mentors culturels doivent être confirmés et fournir une lettre signée confirmant leur participation ainsi qu’une courte biographie ;
  • Un candidat peut engager jusqu’à trois (3) mentors culturels. Le total du montant demandé ne peut dépasser 25 000 $ pour les mentorats culturels ;
  • Les candidats doivent fournir une justification contextuelle et spécifique au projet pour la sélection du mentor culturel(s).

Les projets à l’écran de tous les genres sont éligibles pour les apprentis. Les genres de production suivants sont admissibles : :

  • Longs métrages ;
  • Séries télévisées ;
  • Séries Web ;
  • RV/RA/XR, vidéos à 360 degrés, jeux vidéo et œuvres interactives ;
  • Travaux réguliers en studio.

Sont admissibles à une formation et un perfectionnement professionnel pour les rôles créatifs clés suivants :

  • Producteur ;
  • Réalisateur ;
  • Scénariste ;
  • Auteur-producteur ;
  • Monteur ;
  • Directeur de la photographie ;
  • Créateur de costumes ;
  • Ingénieur du son ;
  • Décorateur ;
  • Éclairagiste ;
  • Animation/Effets.

Si votre poste ne figure pas dans cette liste, veuillez contacter funding@iso-bea.ca pour discuter de votre situation particulière.

Autres critères d’admissibilité

  • Pour pouvoir présenter une demande, il faut que la participation des stagiaires, mentors et mentors culturels soit confirmée, ces derniers représentant un élément clé du processus d’évaluation ;
  • Les demandeurs peuvent présenter une demande par date limite, soit dans le cadre du programme de stages de formation, soit dans celui du programme de mentorat culturel ;
  • Vous devez être en règle avec le BEA ;
  • Les demandeurs ne peuvent figurer en tant que mentoré dans une demande et en tant que mentor dans une autre demande du programme de financement.

Les sociétés de production ne peuvent recevoir un financement d’autres programmes du BEA pour le même programme ou la même initiative de formation. Exemple : Si vous faites une demande de financement de production du BEA, le stagiaire proposé ne peut pas figurer dans le budget ou en tant que principal créateur. L’objectif du programme est de créer de nouvelles possibilités de formation. Si vous avez un programme de stages ou de formation qui appuiera la participation de plus de quatre (4) personnes, veuillez vous adresser à l’agent de programme du Programme de partenariats pour le développement.

Les dépenses admissibles comprennent, sans s’y limiter :

  • Honoraires de l’apprenti, du stagiaire et du mentor ;
  • Les frais de déplacement et de subsistance des apprentis et des stagiaires ;
  • Les coûts d’accessibilité pendant la production, la postproduction et en studio, le cas échéant ;
  • Les frais et honoraires pour les invités, les aînés ou l’engagement communautaire ;
  • Frais d’accueil, de nourriture et de cadeaux ;
  • Les frais technologiques, y compris l’achat d’équipements, de matériel et de logiciels, le cas échéant ;
  • Traduction et soutien linguistique;
  • Les dépenses spécifiques au projet.

Prérequis pour la demande

Pour les sociétés de production contrôlées par des Autochtones :

  • Statuts constitutifs et/ou accords de propriété pertinents, y compris les pourcentages individuels de propriété ;
  • Biographie(s), curriculum vitae et coordonnées du ou des stagiaire(s) confirmé(s) ;
  • Biographie(s) et curriculum vitae du ou des mentor(s) ;
  • Une lettre du ou des stagiaire(s) confirmant leur participation ;
  • Une lettre du ou des mentor(s) confirmant leur participation ;
  • Plan d’engagement communautaire, si applicable ;
  • Budget lié à l’apprentissage ou au mentorat culturel avec le financement du BEA à part ;
  • Calendrier de la formation, plan de formation ou plan de travail avec des étapes pour l’apprentissage des stagiaires.

Informations requises sur le projet :

  • Description du projet, bibles des séries/contenus, bande(s) démo, bande(s) annonce(s), lookbook(s), liens vers des jeux, prototype(s), plan d’engagement communautaire ;
  • Budget complet de production ou de développement ;
  • Lettre(s) de confirmation ou contrat(s) signé(s) pour le financement public confirmé du développement ou de la production ;
  • Calendrier de production ou de développement.

Pour les demandeurs individuels :

  • Biographie et curriculum vitae ;
  • Informations sur le projet comprenant les détails l’étendue des travaux, le plan d’exécution et l’impact prévu ;
  • Une lettre de confirmation signée de l’équipe de production, du ou des mentor(s) ou du ou des mentor(s) culturels ;
  • Biographie du mentor ;
  • Budget avec le financement du BEA à part ;
  • Plan d’engagement communautaire, si applicable ;
  • Calendrier ou plan de travail qui articulent clairement le stage au cours du développement, de la production ou en studio ;
  • Plan de formation avec étapes.

L’agent de programme du BEA contactera les mentorés confirmés pour un maximum de deux (2) vérifications.

Processus De Financement Et Priorités

L’équipe du BEA évaluera en interne chaque demande en fonction de l’objectif du programme et des critères d’évaluation.

Le processus d’examen se fondera sur les critères suivants :

  • La représentation régionale ;
  • Représentation de la diversité des points de vue et intersections autochtones, y compris les femmes et les 2SLGBQTIA+ ;
  • Des nouvelles voix ;
  • La représentation des langues autochtones.

Les critères d’évaluation seront les suivants :

  • Le stagiaire ou le mentoré a démontré son engagement à travailler dans le secteur de la production ;
  • Le mentor a les compétences requises pour assurer la formation ;
  • Un plan clairement énoncé pour la formation en apprentissage ;
  • Un projet viable, ayant les capacités requises pour accueillir des stagiaires et aller de l’avant ;
  • L’incidence de la formation, y compris la possibilité d’apprendre, des expériences concrètes avancées et le développement de carrière ou l’épanouissement personnel et culturel.

Lorsqu’un projet n’est pas retenu, le BEA peut, sur demande, fournir une brève explication.

Veuillez noter que ce programme n’est pas conçu pour offrir un placement aux candidats qui recherchent des possibilités de formation.

Accessibilité Et Aménagements

Le BEA accorde jusqu’à 500 dollars de financement supplémentaire pour couvrir les coûts d’accessibilité engagés lors des étapes de demande de financement, de réalisation d’un projet et de rédaction du rapport final. Il est conseillé de présenter les demandes de soutien au moins deux semaines avant la date limite de dépôt des demandes.

Si vous avez, incluant sans vous y limiter, des problèmes d’accès à Internet ou si vous vous heurtez à des barrières linguistiques et physiques, veuillez envoyer un courriel au BEA à pour obtenir des aménagements et un soutien à funding@iso-bea.ca.

L’assistance peut comprendre le dépôt d’une demande par téléphone ou par vidéo, l’interprétation linguistique ou l’aide d’un agent de soutien. Le soutien à l’accessibilité ne couvre pas les achats d’équipement. Equipment purchases are not eligible for accessibility support.

Clôture du programme

Si les demandeurs souhaitent accéder à la demande dans le portail, ils doivent contacter funding@iso-bea.ca dans les 10 jours ouvrables suivant la clôture du programme. Le BEA fournira une copie téléchargée sur demande. Dans le cas contraire, toutes les demandes en cours seront supprimées 10 jours ouvrables après la clôture officielle du programme.

Critères généraux

Avant de présenter une demande de subvention au BEA, tous les demandeurs doivent confirmer que les Modalités générales de financement du BEA ont été lues.

Examen de l’admissibilité

Le gestionnaire du programme de financement du BEA effectuera un premier examen de la demande pour déterminer si celle-ci est admissible et s’il y manque des documents auquel cas il communiquera avec le demandeur pour obtenir ces derniers et le demandeur dispose d’un court délai (10 jours maximum) pour soumettre tout document ou renseignement manquant.

Les demandes inadmissibles ou incomplètes peuvent être retirées à tout moment de la procédure. Le BEA informera les demandeurs du retrait de la demande.

Fausse déclaration

Si, à quelque moment que ce soit, un demandeur, contrairement à ce qui est requis dans les critères ou à ce que demande le BEA, fournit des renseignements qui se révèlent faux, omet ou déforme des informations se rapportant à une demande, y compris en ce qui concerne son identité autochtone, le BEA peut exercer les droits contractuels suivants :

  • résiliation des contrats, y compris les recours afférents;
  • perte de l’admissibilité à des possibilités de financement actuelles ou futures;
  • remboursement des sommes déjà consenties;
  • poursuite au civil et éventuelle poursuite criminelle, en cas de fraude.

Ces mesures peuvent être imposées au demandeur ainsi qu’aux sociétés et aux particuliers qui lui sont apparentés, associés et affiliés. Les demandeurs dont la demande de financement est acceptée doivent signer une entente légale contenant d’autres dispositions sur les fausses déclarations, les cas de défaut et autres sujets connexes.

Rapport final

Un rapport final sera exigé dans les trois mois suivant l’achèvement du projet. Les demandeurs dont le rapport final est en retard ne seront pas admissibles au financement du BEA tant que le rapport n’aura pas été soumis et approuvé.

Les rapports finaux sont accessibles sur le portail ISO Apply.

Mention De L’appui Financier

Les bénéficiaires sont tenus de reconnaître le soutien du BEA, c’est-à-dire insérer un élément textuel ou un logo dans les crédits d’ouverture ou faire figurer ces derniers à l’endroit voulu dans la production finale, le cas échéant. Les logos du Bureau de l’écran autochtone sont disponibles pour téléchargement sur le site Web du BEA.

Lorsque vous partagez des informations relatives à votre participation au projet financé, veuillez également identifier le BEA dans vos publications sur les médias sociaux.

  • Instagram – indigenousscreen
  • Twitter – screen_office
  • Facebook – ISO.BEA

On recommande aux demandeurs de poser les questions qu’ils pourraient avoir (funding@iso-bea.ca) au moins deux semaines avant la date de dépôt des demandes.

FAQ

Ce programme place-t-il des créatifs dans une production pour faire leur apprentissage ?
Non, ce programme n'offre pas de placement. Il vise à soutenir les créateurs autochtones qui ont la possibilité d'effectuer un apprentissage ou les sociétés qui souhaitent engager des stagiaires, et fournit un financement à cet effet. Le BEA offre d'autres possibilités de formation, qui peuvent être consultées sur notre site web :iso-bea.ca/fr/carrieres-et-formation/opportunites-de-formation/
Les apprentis/mentors/mentorés doivent-ils être confirmés pour déposer une candidature ?
Oui - les mentors, les mentorés et les apprentis doivent tous être confirmés pour poser une candidature, car ils sont essentiels au processus d'évaluation.
Quel est le montant maximum de financement que je peux demander dans le cadre de ce programme ?
Le montant maximum demandé est de 60 000 $ pour les apprentissages et de 25 000 $ pour les mentorats culturels. Nous vous rappelons que le BEA peut allouer moins que le montant demandé aux projets retenus.
Qu’advient-il de ma demande en cours si le programme se termine avant que je ne la soumette?
Veuillez vous référer à la section « Clôture du programme » des lignes directrices. Si vous souhaitez accéder à la demande après la clôture du programme, veuillez contacter funding@iso-bea.ca dans les 10 jours ouvrables suivant la clôture du programme.
Que se passe-t-il si mon entreprise ou moi-même avons déjà reçu un financement du BEA pour le même projet?
Si le(s) demandeur(s) principal(aux)/entreprise(s) a (ont) actuellement un projet soutenu par le BEA qui n’est pas encore terminé ou qui n’a pas encore fait l’objet d’un rapport dans le cadre d’un autre programme, le demandeur devra d’abord soumettre un rapport final sur la demande précédente, avec un budget actualisé.
Puis-je soumettre plusieurs candidatures ? Est-ce que je peux poser ma candidature pour les volets apprentissage et mentorat culturel de ce programme ?
Les candidats ne peuvent soumettre qu'une seule candidature à ce programme par année fiscale. Les candidats ne peuvent postuler qu'à un apprentissage ou à un mentorat culturel, mais pas aux deux au cours de la même année fiscale.
Je ne sais pas si mon projet correspond à ce programme.
Contactez-nous! funding@iso-bea.ca.

Financement maximal

  • 60 000 $ pour les stages
  • 25 000 $ pour le programme de mentorat culturel

Comment présenter une demande

Veuillez lire et compléter les étapes suivantes avant de soumettre votre demande.

  1. Lire les Modalités générales de financement du BEA

  2. Lisez le guide du BEA sur la détermination de l’identité autochtone

  3. Lisez les lignes directrices du Programme de financement de stages de formation et de mentorat culturel soutenu par Netflix présentées sur cette page ou téléchargez le PDF.

  4. Remplissez la liste de contrôle de demande pour le fonds du programme de financement de stages de formation et de mentorat culturel soutenu

  5. Vous êtes prêt à compléter la demande dans le portail ISO Apply

Rappel de l’échéance

Première date limite : 20 septembre, 2023
Deuxième date limite :

ASSISTANCE AUX DEMANDES

Si vous avez des besoins d’adaptation ou des obstacles à l’accès, y compris, mais sans s’y limiter:

  • des besoins en matière de langue ou de traduction
  • une faible bande passante
  • un accès limité à l’Internet
  • des besoins liés à une barrière physique
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Mention de l’appui financier